Augmenter la taille du texte

Centre Justice, paix et intégrité de la création

Le Centre Justice, paix et intégrité de la création (CJPIC) a été créé en 2004 pour donner suite à une recommandation récurrente formulée par les sœurs au cours de diverses rencontres congrégationelles (Chapitre général 2002, Conférences générales 2003, 2004 et 2005) pour que soit établi un centre de référence qui fournirait information et soutien aux Sœurs de la Providence quant aux enjeux sociaux, environnementaux, politiques et à leurs différents ministères, du point de vue de la congrégation comme entité globale.

Vision et mission

En tant que Sœurs de la Providence, l’amour du Christ nous presse de proclamer le royaume providentiel de Dieu, en optant pour la plénitude de vie de toute la création. Dans le cadre de notre mission Providence avec et pour les pauvres, le CJPIC reconnaît que le combat pour la justice est une dimension évangélique; c’est pourquoi il offre aux Sœurs de la Providence et aux Associées et Associés Providence:

  • l’occasion de mieux cerner les réalités de la vie aux niveaux mondial, national, régional et local;
  • l’occasion de collaborer activement entre eux, avec d’autres communautés religieuses et avec différents groupes et organismes œuvrant pour la paix et la justice;
  • l’occasion de faciliter nos réponses en tant que congrégation internationale, aussi bien que les provinces, les communautés locales, les sœurs et les Associées et Associés Providence.

 

Dossiers

Nous vous invitons à consulter ci-dessous les dossiers dans lesquels nous sommes impliquées dans le cadre des activités du CJPIC :

Environnement

La Charte de la terre

La Congrégation des Soeurs de la Providence appuie l'initiative de la Charte de la Terre. lire la suite

Traite d'êtres humains

Campagne d'UNANIMA International: Arrêtez la demande de la traite des femmes et des enfants!

UNANIMA International, dont fait partie la Congrégation des Soeurs de la Providence, considère que l'achat et la vente d'êtres humains, plus particulièrement de femmes et d'enfants à des fins d'exploitation sexuelle, constitue la forme d'esclavage actuelle la plus fréquente. UNANIMA entreprend une campagne de lutte contre la traite des personnes en s'attaquant à la demande de l'achat de femmes et d'enfants, qui se déroulera en deux étapes, de 2007 à 2010. lire la suite

				Remonter